Skip to content

Les français, le rejet de l’islamisation et leurs identités

3 décembre 2009

Un village français, avec son clocher

Cette semaine médiatique a été très riche. Grâce au référendum suisse sur la présence de minaret, nous avons pu avoir une expression massive et viscérale des peuples européens sur ce qu’ils pensent de la présence de plus en plus visible de l’Islam au sein de nos contrées.

Apparemment, le climat populaire est de moins en moins endormis par le politiquement correct insufflé par nos médias et nos élites travaillant pour un projet scandé clairement: une France multiculturelle et multi-éthnique où toute Histoire et identité nationale des autochtones auraient disparus.

Quand nous voyons l’ensemble des grands médias français, de Libération au Figaro, ainsi que l’ensemble de la classe politique, de Cohn-Bendit à Hamon, en passant par Besson et Raoult, se sont prononcés massivement contre l’expression démocratique des peuples concernant ce sujet, qui renvoi finalement à une question centrale: celle de l’identité de la France et des Français (et par extension celle des Européens).

Nous devons comprendre que peu à peu, les Français prennent conscience du péril qui menace notre pays par cette invasion islamique lente, silencieuse et pacifique. Le climat semble chavirer et les élites politico-médiatiques commencent à prendre peur devant cette situation qui leurs échappe.

Rejeter l’Islam et dire que la France n’a pas vocation à être une terre d’Islam, c’est une chose. Maintenant, il faut dire ce qu’est la France et non pas rester sur ce qu’elle n’est pas.

Martine Aubry, dans son discours du 2 Décembre 2009 à donner sa définition de l’identité républicaine, comme si désormais la République a remplacé la notion même de  Nation française: la France n’a pas d’identité, inutile de vouloir la définir, parlons uniquement de définir l’identité républicaine! Ainsi, la République française, c’est uniquement les Droit de l’Homme, la laïcité républicaine, la tolérance, et bien sûr la fameuse devise: Liberté, Egalité, Fraternité!

Drapeau de la République islamique du Frankistan, approuvé par les Droits de l'Homme

Or, il faut aller jusqu’au bout des choses, et comprendre que c’est cette même idéologie républicaine qui nous a mené à cette présence islamique en France.

- Les Droits de l’Homme sont bafoués, parait-il, si nous refusons les minarets et l’islamisation de la France.

- La laïcité aussi, puisque nous nous prononçons uniquement contre l’Islam et non sur l’ensemble des religions.

- La tolérance, car nous refusons la différence et l’enrichissement manifeste de l’Islam sur notre culture et sur l’environnement architecturale qu’apportent les mosquées et les minarets.

- La Liberté, car les musulmans ne sont plus libre de construire les édifices religieux qu’ils jugent bon pour eux,

- L’Egalité, car nous nous centrons sur l’Islam, créant ainsi un déséquilibre entre les musulmans et les non-musulmans en France.

- La Fraternité, un peu pour la même raison, car la méfiance envers l’Islam met en branle la fraternité entre musulman et non-musulman.

Nous voyons donc que les principes république, et par conséquent la République elle-même, sont entièrement responsable de la situation actuelle, et qu’elle ne remettrons rien en cause dans le processus d’islamisation de la France.

C’est pourquoi il faut se questionner sur notre identité française profondément, et sur ce qu’est la France. Une réponse qui commence à émerger de plus en plus,  de manière tout aussi viscérale que le rejet de l’Islam conquérant du peuple français, est que la France est une terre chrétienne et le peuple français un peuple chrétien. Et si nous nous engageons sur ce terrain, sur ce type d’affirmation identitaire, nous commençons à utiliser les bons outils pour lutter contre les périls menaçant la France, qu’il soit islamique, mondialiste et anti-nationaux, ou encore libéral.

Quelques réactions commencent à arriver, comme celle du sociologue Jean-Paul Willaime, à travers son interview sur le site du Figaro. Espérons que cette démarche sera suivi par d’autre, de droite comme de gauche.

FromDaWu

About these ads
12 Commentaires leave one →
  1. 3 décembre 2009 19 h 59 min

    sur SionDeSouche (fil actualité italienne), sainte rita te demande :

    "Vous pouvez développer un peu ceci :
    Luc
    19.26
    Je vous le dis, on donnera à celui qui a, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a.
    19.27
    Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence."

    => Il s’agit d’une métaphore sur l’enfer

  2. 4 décembre 2009 10 h 02 min

    Oui merci frère, j’ai répondu dans la foulée…..

  3. 7 décembre 2009 6 h 21 min

    Pourrais-tu faire un article dans le corps de ton site, de ce commentaire sur http://www.fdesouche.com/articles/85820/comment-page-2#comment-821266

    "Je regarde la vidéo d’Albert ALI qu’a posté Fiefen…..

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=4720&Itemid=115

    A première vue, je n’arrive pas bien à voir en quoi son discours diffère de celui du Système. L’Islam a vocation à s’implanter en France, la France a vocation à se soumettre à cette islamisation inéluctable,…..

    On critique le Système immigrationiste, alors qu’il a été le vecteur du développement de l’Islam, on critique les élites immigrationiste alors qu’elles sont l’allié objectif de l’Islam contre la France traditionnelle,….
    E&R travaille définitivement pour l’islamisation de la France et donc se range dans le camp de ceux qui divise pour régner. On critique le Lobby qui n’existe pas mais on s’aligne sur son projet, à savoir accepter le brassage ethnico-religieux qu’il a opéré,…..
    Enfin, l’autre incohérence d’E&R est de se prétendre un mouvement laïc, refusant de faire de la théologie, alors que ce Albert ALI prétend en parler. En fait, rien que vouloir parler des musulmans de France et de l’Islam de France, c’est se prononcer sur des choses religieuses, et de fait sortir du prétendu cadre laïc.

    Bref, E&R est donc l’allié du sionisme de manière indirecte."

    ——————————

    E&R est l’allié Direct du franc-maçonnisme sioniste et de l’illuminisme libéral mondialiste qu’il feint de combattre, alors qu’il ne joue que le rôle factice d’excitant démocratique, la fin est la même : accepter la présence de l’islam en France, faire un "islam des terroirs", fabriquer des "français musulmans", faire la société multi-culturelle, dissoudre l’identité chrétienne historique et civilisationnelle de la France, accepter la démocratie systémique.

  4. duchesse du Berry permalink
    7 décembre 2009 12 h 40 min

    Que penser ? D’un côté les peuples se réveillent, de l’autre nos dirigeants cherchent à le faire taire à l’aide de (faux)débats sans actes véritables, voire en torpillant des élections, comme avec le "Front républicain" contre Marine.
    On peut d’ores et déjà s’interroger sur les contraintes qui vont peser sur les Français à l’avenir, voire peut-être des crises majeures mises en place à dessein.

    Mais en tout cas, il me semble que nous pouvons être optimistes pour la France : l’erreur de nos politiques et hommes d’affaire a été de croire l’identité nationale, la vraie, étouffée depuis longtemps par la propagande et le bien-être matériel. Il n’en est rien : elle n’est qu’étouffée, non éradiquée.

    Je table sur le réveil prochain du chrisianisme pour les mêmes raisons. Ces élites dépourvues de conscience croient qu’il est lui aussi définitivement éradiqué. Je crois, moi, que c’est lui qui travaille, comme une source souterraine, au réveil des Français.
    D’ailleurs, je constate une attente croissante desdits Français envers les Chrétiens, et notamment plus de monde à l’église depuis quelques mois. Ils savent intuitivement, eux, que notre identité française est fondée sur sa religion.
    Espérons seulement que la prise de conscience générale ne se fasse pas tardivement.

    Etes-vous d’accord, FromDaWu ?

    • 9 décembre 2009 21 h 19 min

      Salut Duchesse!

      Je pense effectivement qu’il va y avoir un réveil catholique en France, mais il sera davantage identitaire que religieux ou spirituel à proprement parler. C’est déjà pas mal me direz-vous!

      Le problème étant qu’une bonne partie du clergé français (Conférence des Eveques de France) sont complétement à coté de leurs pompes et laissent l’Eglise en France se faire bouffer de toute part en refusant l’évangélisation des protestants ou des musulmans. Les Français qui vont se rapprocher de leurs racines catholiques risquent d’être déçu par l’Eglise ordinaire. J’espère que la frange traditionnelle de l’Eglise sauront répondre à leurs attentes, notamment en terme spirituel.

  5. 7 décembre 2009 15 h 43 min

    "je constate une attente croissante desdits Français envers les Chrétiens, et notamment plus de monde à l’église depuis quelques mois. Ils savent intuitivement, eux, que notre identité française est fondée sur sa religion.
    Espérons seulement que la prise de conscience générale ne se fasse pas tardivement.

    Etes-vous d’accord, FromDaWu ?"

    Pour ma part je dirais deux choses. Effectivement les Français savent naturellement, comme instinctivement que la Chrétienté est le rempart qui a toujours refoulé l’islam sur notre sol. A la voix des papes, leurs ancêtres partaient et combattaient pour défendre la civilisation occidentale. Sans cette organsiation, sans la Chrétienté, sans le dévouement et le zèle des papes, nous serions mahométans depuis 732… Nous subirions le sort qu’ont subi l’Empire d’Orient, la perse, l’Egypte, les Etats barbaresques, si riches, si fertiles, au temps de saint Basile ou de saint Augustin, si pauvres, si misérables aujourd’hui (s’il n’y avait le pétrole…) La civilisation chrétienne eût été étouffée dès son berceau. Deux fois au moins, sans qu’aucun historien puisse contester le fait, à Lépante et à Vienne, sans le pape, il y aurait eu à peine résistance, et, si les hordes turques n’avaient pas conquis définitivement l’Europe, elles l’eussent au moins ravagée de fond en comble. Si, jadis, leurs aïeux n’avaient pas pris les armes, à la voix des papes, pour repousser les sarrasins et les Turcs, ils ne seraient pas là aujourd’hui pour voter sur les minarets ou discuter du bienfondé de ce referendum…

    Deuxième chose. Pas d’affolement, la prise de conscience se fera instinctivement au fil des évènements. La Reconquista en Espagne a mis 7 siècles jusqu’à Las Navas de Tolosa (1212) et encore trois jusqu’à Grenade (1492).

  6. 8 décembre 2009 0 h 25 min

    Bravo pour ton blog, découvert sur fds…
    bonne continuation, je reviendrai

  7. jipé permalink
    9 décembre 2009 5 h 28 min

    pacifiste, mais pas pacifique du tout…

  8. 9 décembre 2009 21 h 21 min

    Merci paturage et jipé ;)

  9. Alcuin permalink
    10 décembre 2009 21 h 59 min

    Ingomer

    Je ne suis pas d’accord avec toi sur E&R.

    E&R est une creation d’Alain Soral qui essaye comme il peut d’ébranler le système. Il a au moins le mérite d’essayer de faire quelque chose. Il a aussi le grand mérite d’avoir une vision assez claire des choses. Depuis 20 ans, le FN Fait du sur place, bloqué par la puissance médiatique du système. Alain Soral constate la formidable puissance de ce système et cherche le moyen de l’ébranler. Un certain lobby très puissant a toujour promu l’immigration en France pour détourner la méfiance populaire vers une autre cible que lui-même. Soral tente donc à la fois de retourner une partie des immigrés contre ce lobby (ce qu’il font d’ailleurs sans lui) en prennant leur parti contre le système (dont le dit lobby est un des piliers), et en même temps de diviser les immigrés entre eux en en ralliant une partie à la cause nationale contre l’autre partie (les "racailles" ou "zyva"), fortement aculturée à la bouillie "culturelle" de la sous-classe américaine (rap, tags, fric, bagnoles, etc.) qui elle fait partie du système. Il espère aussi que des musulmans ou Africains fidèles à leurs origines retourneraient plus volontier dans leur pays que des "zyvas" complètement déculturés. Je ne suis pas tout à fait convaincu par cette stratégie mais je la trouve intéressante.
    En tout cas, il est absurde de dire qu’il est pour l’immigration. Il est violament contre. Encore plus qu’il serait du côté "du franc-maçonnisme sioniste et de l’illuminisme libéral mondialiste". Là c’est carrément du délire!!!
    Il semble bien, par contre, qu’il soit un peu dépassé par sa créature (E&R), mais celle-ci continue de faire son travail de retournement du boomerang immigrationiste dans la gueule du système et du "lobby". D’autre part, les troupes de "fachos" de E&R troublent les certitudes du bulot de base. Quand les méchants fachos racistes sont des blancs, le bulot a ses repères, conformes à la propagande dont il est abreuvé. Dès lors qu’il voit pas mal de noirs et d’Arabes parmis les "racistes", là, il ne comprend plus. Et c’est quand il ne comprend plus que le bulot commence à réfléchir…
    Beaucoup, dans le camp national, acceptent volontier les Harkis, qui pourtant sont des Arabes musulmans, mais qui ont combattu de notre côté contre d’autres Arabes musulmans. Nous nous devions d’être loyaux avec eux. Il en sera de même avec ceux qui auront combattu avec nous contre le système. Les autres n’auront pas grand chose à attendre de nous… ni d’Alain Soral et de ses amis.
    Alors exprimos nos divergences sur l’appréciation de la situation et sur la stratégie à adopter, mais évitons les attaques virulentes contre ceux qui combattent pour la même cause que nous. Et cette cause, je le rappelle, c’est L’ARRET DE L’IMMIGRATION. C’est une URGENCE VITALE. On aura tout loisir de se chamailler après pour savoir ce qu’on fait de ceux qui sont déjà là. Mais il est suicidaire de se diviser là-dessus pendant qu’ils continuent à entrer par millions. D’abord on arrète l’invasion, et ensuite on avise de ce qu’il convient de faire.

  10. Alcuin permalink
    10 décembre 2009 22 h 28 min

    Maintenant, sur le catholicisme.

    Je dois préciser d’abord que je ne suis pas croyant.
    Mais comme Alain Soral, je tourne autour du système mastodonte avec mon petit pied-de-biche et je cherche où je pourrais le placer et en appuyant sur quoi pour pouvoir fair basculer le monstre.
    Constatant l’inanité du combat "contre les minarets", alors que c’est l’immigration dans son ensemble qu’il faut combattre, les minarets n’en étant qu’une conséquence (et même un épiphénomène par rapport à la multiplication des mosquées), j’ai choisi de m’appuyer sur les "racines chrétiennes de l’Europe".
    La défense de la laïcité est un combat perdu d’avance: Elle ne peut que mettre l’Islam à égalité avec le christianisme en Europe, donc les étrangers et "Français de papiers" au même niveau que les "Français de souche".
    Il faut donc "RECHRISTIANISER" l’Europe et la France. Mais il est impossible d’amener des foules d’athées et autres agnostiques à croire. J’ai donc imaginé une nouvelle forme de Chrétien: le CHRISTIANISTE.
    Le christianiste est quelqu’un qui n’est pas croyant mais qui "croit" aux racines chrétiennes de l’Europe et qui choisit de vivre comme un croyant, version médiévale, pour lutter pour la survie de l’Europe chrétienne et d’emmerder le système et les "lumières" par la même occasion.
    Les détails ici:
    http://christianitas.albinus.org

  11. 6 mars 2010 3 h 22 min

    de rien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: