Skip to content

République: contradictions entre droit des femmes et Droit de l’Homme

28 novembre 2009

Chaque jours, nous voyons plus les contradictions de la doctrine républicaine de manière plus claire. Notre époque est providentiel, mais encore faut-il avoir les yeux pour voir et les oreilles pour entendre.

Un exemple assez frappant permettant de trouver les failles dans l’idéologie républicaine, c’est celui du voile islamique (nos médias ne précise plus que c’est le voile islamique, ceux-ci s’arrêtant désormais au mot voile).Prenons deux volets de cette idéologie, les Droits de l’Homme et le droit des femmes, et observons de quelle manière ils arrivent à s’opposer.

Les deux concepts

Les Droits de l’Homme affirme que chaque citoyen (donc tout homme) a droit de pratiquer sa religion librement. Cela signifie concrètement qu’un catholique peut aller à la Messe librement ou encore qu’un homme puisse se convertir à la religion qu’il veut sans subir de menace ou de violence.

Les droits des femmes ont la volonté de promouvoir une certaine vision de la femme en voulant, entre entre autres, la libérer de toute oppressions issu des systèmes traditionnels (Eglise par exemple).

L’exemple du voile islamique

La première chose fondamentale à savoir, c’est que le voile islamique est une prescription obligatoire pour toute musulmane. Divers courants théologique ou traditions vestimentaires ont  fait que le voile islamique a pris diverse forme (niqab, burka,…) mais le plus connu en France est le hidjab.

Le port du voile islamique est interdit dans un certain nombre de lieu publique pour le moment (administration, école). Il est intéressant de noter la raison invoquée n’est pas un refus de l’islamisation, mais plutôt un refus d’atteinte à la dignité de la femme. Eh oui, une femme voilée est atteinte dans sa dignité, sa condition n’est pas respecté contrairement à la femme occidentale libéré de nos démocratie éclairée.

Les musulmanes s'appuient sur la liberté républicaine pour avoir droit de porter le voile islamique

Le port du voile islamique a beau être obligatoire pour les musulmanes et la France a beau prétendre assurer la liberté de religion de tout citoyen, il se trouve que les musulmanes ne peuvent pratiquer leurs religions dans l’espace publique républicain. Il faut donc comprendre deux choses de cet état de fait:

– Les musulmans invoquent les Droits de l’Homme et la liberté de religion qui y est promulgué pour réclamer le droit de porter le voile islamique dans les lieux républicains (écoles, administrations notamment), tandis que les féministes vont invoquer le droit des femmes issu eux aussi des Droits de l’Homme pour refuser le port du voile islamique. Les Droits de l’Homme sont donc en eux-même incohérent.

Les Droits de l’Homme et la République ne sont pas un outil suffisamment robuste et cohérent pour lutter contre l’islamisation de la société. L’islam a une vision verticale du monde et des relations entre être humains, la République a une vision plutôt horizontale en plus d’être une idéologie incohérent. C’est pourquoi seul un système équivalent peut sérieusement s’y opposer.

Devant la menace islamique, la République est un pétard mouillé, un pistolet en plastique.

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. 6 mars 2010 20 h 17 min

    une affiche electronique pour la libet de la femme le 8 mars 2010

  2. 7 mars 2010 14 h 15 min

    Pardon?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :