Skip to content

Maroc: Le Roi et les oulémas contre la présence chrétienne dans le royaume

11 avril 2010

Cathédrale du Sacré Coeur de Casablanca

Après le roi Mohamed VI, c’est au tour des autorités religieuses islamiques de se prononcer contre la présence chrétiennes, ultra minoritaire et caché, sur les terres du royaume chérifien.

Les personnes incriminées peuvent bien être évangéliques et non catholiques, et on pourrait voir derrière cette expulsion un motif plus géopolitique ou diplomatique que religieux. Il n’en demeure pas moins que les motifs invoqués sont que toute manoeuvre visant à ébranler la foi des musulmans est considéré comme « une forme de terrorisme religieux« , et que celui-ci doit être combattu.

Le choc des civilisation a lieu quotidiennement en terre d’islam, et celui-ci n’est pas le fait des occidentaux chrétiens ni des sionistes, mais bien de l’islam lui-même. Les musulmans de France qui se plaignent d’une « islamophobie galopante » devraient plutôt se réjouir des droits et des libertés que leur ont accordé la République et de l’absence de demande de réciprocité de l’Eglise catholique en France.

Publicités
23 commentaires leave one →
  1. Fiefienix permalink
    12 avril 2010 4 h 47 min

    Oulala tu vas vite en besogne, ce sont des evangelistes neo-conservateurs qui sont des agents sionistes de destabilisation qui sont vise par ces mesures.

    Sais tu que l’eglise syriaque de Syrie et de Jordanie ce sont prononce pour l’expulsion des evangelistes qui creaient des tensions entre musulmans et chretiens arabes …

    Les Evangelistes (mi protestant mi juif) sont des salafistes chretiens en quelque sorte

  2. Gorr permalink
    12 avril 2010 7 h 14 min

    Que les Marocains virent qui ils veulent de leur pays arriéré et africain. Qu’ils acceptent aussi qui ils veulent. Qu’ils transforment les évangélistes en sushi si ça les amuse, qu’ils les fassent rôtir en méchoui ou selon les coutumes propres à leur espèce et habitudes tribales. Cela n’est pas notre affaire.

    En revanche, la présence d’un seul de ces êtres sur notre sol est un crime et une insulte. Le vrai problème, il est là. Et pas ailleurs. Et c’est le seul problème, il n’y en a pas d’autre.

  3. 12 avril 2010 8 h 13 min

    Toujours aussi mesuré, Gorr!!

    C’est article, ce n’est qu’un exemple pour montrer d’où provient le choc de civilisation dénoncer par tous le monde. Il ne provient certainement pas des pauvres populations chrétiennes bien souvent autochtone qui doivent se cacher, mais de l’Islam qui ne tolère aucun pluralisme.
    Soral devrait se rendre compte que son alliance de circonstance avec les musulmans ne doit pas devenir une alliance avec l’Islam, car se sera virer un système allogène pour en mettre un autre, rien ne se fait gratuitement…..

  4. Fiefienix permalink
    12 avril 2010 9 h 10 min

    FromDawu je reconnais que tu as raison sur ce point

    ll n’y a pas de liberte de culte ou plutot il n’y a pas de reciprocite

    Frere Gorr
    « Non tu n’as paas chanege …. »

  5. Gorr permalink
    13 avril 2010 11 h 04 min

    « Le choc des civilisation (…) ne provient certainement pas des pauvres populations chrétiennes bien souvent autochtone qui doivent se cacher, mais de l’Islam qui ne tolère aucun pluralisme. »

    hé alors ? Nous non plus on n’est pas pluraliste. Vous êtes pluraliste, vous ?
    Le problème n’est pas que l’islam soit ainsi ou autrement. On se contrefout totalement de cette religion afro-arabe.
    Le seul problème c’est qu’elle se trouve présente ici, sur notre sol sacré et terre sainte. Voilà le problème.

  6. 13 avril 2010 13 h 04 min

    L’Islam est une religion arabe, certes, mais le catholicisme est bien d’origine sémite aussi, mais pas uniquement bien sûr.

    Il ne faut pas se baser en disant ‘tel religion n’est pas bien car elle n’est pas européenne », mais plutôt cette religion est fausse car elle ne proclame pas le Christ ressuscité par exemple….. voilà ce qu’un catholique doit dire selon moi 🙂

  7. Gorr permalink
    13 avril 2010 15 h 50 min

    « L’Islam est une religion arabe, certes, mais le catholicisme est bien d’origine sémite aussi, mais pas uniquement bien sûr. »

    Mon catholicisme à moi est européen, aryen et fier de l’être. C’est celui de mes ancêtres. Il est aussi antirépublicain.
    Bien sûr, il n’a rien à voir avec celui de Paul VI et de Mgr 23. Tant mieux.

    « Il ne faut pas se baser en disant ‘tel religion n’est pas bien car elle n’est pas européenne », mais plutôt cette religion est fausse car elle ne proclame pas le Christ ressuscité par exemple….. voilà ce qu’un catholique doit dire selon moi »

    Aujourd’hui il faut savoir faire simple et parler clairement. Telle religion n’est pas bien parce que c’est une religion de ###, qui n’a rien à voir avec nous et qui conduit à l’abrutissement le plus total. Une religion africaine pour les peuls et les bantous, pas pour les nôtres (notre prochain).

  8. 13 avril 2010 16 h 42 min

    Gorr, si je comprends bien, les arabes doivent être musulmans, les bantous animistes, et les européens et les « aryens » doivent être catholique?

    On dit ça chez à la FSSPX? 🙂

  9. Fiefienix permalink
    13 avril 2010 17 h 48 min

    oh j’ai un pote Libanais a la Fraternite

    Ca ne lui plarait pas qu’on lui dise d’etre musulman

  10. Gorr permalink
    13 avril 2010 20 h 46 min

    « Gorr, si je comprends bien, les arabes doivent être musulmans, les bantous animistes, et les européens et les « aryens » doivent être catholique? »

    Les arabes peuvent être ce qu’ils veulent et les bantous aussi. Ils ne sont pas mon prochain, ni le tien. La seule chose qu’ils doivent être : LOIN.
    Quant aux aryens, j’aimerais bien qu’ils soient catholiques. Mais surtout pas version Benoît XVI. Surtout pas. Version St Pie V à Lépante. Deux catholicismes qui n’ont rien à voir.

    « On dit ça chez à la FSSPX? »

    Je ne suis pas son représentant. Je ne donne que mes opinions, que j’atténue ici très fortement.

  11. 13 avril 2010 21 h 14 min

    « Ils ne sont pas mon prochain, ni le tien. »

    Je me demande bien d’où, dans notre foi catholique, tu peux bien tenir une telle position? Pourrais-tu m’en dire à ce sujet?

    « Je ne donne que mes opinions, que j’atténue ici très fortement. »

    Eh bien, qu’est-ce que ça doit être en vrai!

  12. Gorr permalink
    13 avril 2010 21 h 18 min

    FromDaWu

    Je suis sidéré que tu poses de telles questions. A vrai dire, c’est très simple : la foi catholique nous ordonne d’aimer notre prochain.
    Notre PROCHAIN.
    Pas notre « lointain ».

    Le dictionnaire est limpide sur le sens du mot « prochain » : vient du latin : celui qui m’est proche.

    Qui m’est proche ? Qui est mon prochain ? Certainement pas le Chinois ou le bantou. Ma femme, mes enfants, ma familles sont mes premiers prochains. Puis mes cousins, cousines, amis, parents éloignés, etc. Puis mon voisinage, puis les membres de ma race, de ma nation.

    Les mots ont un sens. Les gnoules ne sont pas nos prochains. Ils sont notre lointain.

  13. 13 avril 2010 21 h 34 min

    Pas mal la distinction entre prochain et lointain. Seulement les fils de Dieu que nous sommes doivent aimer tous les hommes, proche ou lointain, au Nom de Jésus Christ. On doit aimer nos amis comme nos ennemis.

    Le principe c’est ça. Maintenant quel est l’application?

    Aimer ne veut pas dire se soumettre à l’hostilité, ça ne veut pas dire non plus renier notre foi mais plutôt annoncer la foi en Christ. En clair, aimer aujourd’hui, dans notre France licratisée et islamisée, c’est garder et défendre notre foi avec ferveur, et évangéliser les musulmans. Si nous nous rassemblons tous au Nom de Jésus Christ, les ex-musulmans pourront rentrer évangéliser chez eux, sur la terre de leurs ancêtres qui étaient chrétiennes (je parle pour le Maghreb).

  14. Fiefienix permalink
    13 avril 2010 21 h 38 min

    Frere Gorr est un neuski catholique, c’est il faut le dire assez rare.
    Bien trop rare pour lui en vouloir.

    Sais tu pourquoi le prenom Omar est utilise dans les pays hispaniques blancs (Espagne et Argentine)?

    « Je ne donne que mes opinions, que j’atténue ici très fortement. »
    LoL tu portes tres bien ton pseudo.

    Je ne vais pas rapporter a mon pote libanais tes propos, mais sache que le Christ devait plutot etre dans le style gnoule que Danois

    Vous m’avez manque

  15. 13 avril 2010 21 h 55 min

    Y a même des Omar à Cuba! Ce sont sans doute des restes de l’Espagne islamique coloniale je dirais….

    Tiens, en Argentine, l’ancien président Carlos Menem, fils d’immigré syriens et lui-même crypto-musulman, qui a fait construire la grande Mosquée de Buenos Aires:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Carlos_Menem
    http://www.akworld.net/webblog/?p=446

  16. Fiefienix permalink
    13 avril 2010 22 h 01 min

    Non perdu c’est en hommage du grand heros Andalou, Omar Ibn Hafsun ….. il devrait te plaire ainsi qu’a Gorr …..

    Ca merite meme une publication

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Omar_Ben_Hafsun

  17. Fiefienix permalink
    13 avril 2010 22 h 06 min

    Menem est un descendant d’arabe ou plutot de Levantin et le rapport a l’Islam n’est pas le meme qu’avec des descendants de Martel, je ne le crois pas crypto musulman

    C’est pour cette raison que je ne m’offusque pas de l’islamophobie historique de frere Gorr

    En revanche notre Omar andalou a ete un authentique crypto chretien
    Je trouve d’ailleurs admirable la conservation du rite Mozarabe (aryen et gothique) de Saint Isidore pendant quatre siecle sous domination musulmane

    Il faut toujours contextualiser

  18. Gorr permalink
    20 avril 2010 22 h 50 min

    FromDaWu

    « Pas mal la distinction entre prochain et lointain. Seulement les fils de Dieu que nous sommes doivent aimer tous les hommes, proche ou lointain, au Nom de Jésus Christ. On doit aimer nos amis comme nos ennemis. Le principe c’est ça. »

    Un principe absurde qui n’est : ni dans l’Evangile, ni dans la Tradition. C’est de l’humanisme larmoyant que vous prenez pour de la Charité chrétienne.
    L’Evangile dit : « aimer votre Prochain ». Mon dictionnaire me donne le sens du mot prochain. Et c’est limpide : celui qui m’est proche. L’Evangile ne dit pas d’aimer son lointain. Ni d’aimer l’humanité. Tout ça, c’est du flan, du bla bla moderniste et humaniste.
    La Tradition, c’est 2000 ans de christianisme. St Bernard, Docteur de l’Eglise, dit que tuer l’infidèle n’est pas un « homicide », mais un « malicide ». Quelque chose de permis, de licite, donc. Il évoque le cadre des croisades.
    J’ai 1500 ans d’histoire de l’Eglise, d’exemples de Saints et de Papes qui ordonnent d’aimer le prochain mais pas le lointain, pas l’ennemi, pas le sarrasin. Jeanne d’Arc ouvrait le crâne des Anglais en deux. Zéro amour de « tous les hommes ».
    Sortez vous ces sottises du crâne.

    La logique nous enseigne aussi qu’aimer tous les hommes est une hypocrisie, une connerie, une idée absurde : 1. l’humanité n’existe pas; 2. impossible d’aimer ceux qu’on ne connait pas (justement parce qu’ils ne sont pas mon « prochain ») ; 3. Sept milliards d’hommes à aimer : impossibilité.

    Arrêtons donc de parler « d’amour de tous les hommes ». Laissons ce vocabulaire aux moralistes des droits de l’homme et vendeurs de shoah pour fillettes éplorées.

    Le christianisme fait la distinction totale, radicale, extrême entre : le prochain et le lointain. Si vous assimilez les deux, vous faites fi de cette distinction.

  19. Gorr permalink
    20 avril 2010 22 h 54 min

    Fiefienix

    « Je ne vais pas rapporter a mon pote libanais tes propos, mais sache que le Christ devait plutot etre dans le style […] que Danois  »

    On n’en sait rien. Les […] actuels (cas des sépharades […]) n’existaient pas à l’époque. La Palestine de l’époque n’avait pas encore été conquise par les arabes ou les turcs. Donc on ne peut faire de projection à partir des données ethniques actuelles. Les […] actuels n’ont sans doute rien de commun avec les […] de l’époque, y compris sur le plan physique.
    On rappelle que le Christ était Galiléen, mot qui signifie « celte » en… celtique. Idem : Galois, Gaulois, Welsch, Walles, etc.
    Je pense que le Christ – qui est Dieu – ressemblait donc bien plus à un aryen qu’à un […].

    D’ailleurs, il est théologiquement difficilement concevable que Dieu accepte de s’incarner en un […].

  20. Fiefienix permalink
    21 avril 2010 7 h 08 min

    « D’ailleurs, il est théologiquement difficilement concevable que Dieu accepte de s’incarner en un gnoule. » ——-> hilarious, dirait mes potes ricain

    Au faites hier hier c’etait l’anniversaire de tu sais qui.
    Je ne veux pas embarasser le taulier …..

    PS Le Christ un celte, si c’est pas de l’ethnocentrisme ca …

  21. Gorr permalink
    21 avril 2010 8 h 18 min

    Fiefienix: Le Christ était un Galiléen. Ce n’est pas moi qui l’invente. Galiléen veut dire « celtique » en celte. Désolé, mais Dieu ne s’est pas incarné en un Sarkozy ni en un Attali du désert, ni en un Yasser Arafat à burka.

  22. 21 avril 2010 11 h 19 min

    Gorr, le Christ était vrai Dieu et vrai Homme, et sa condition humaine a bien été incarnée dans une lignée sémite, Sa Mère était une descendante du roi David, que l’on ne peut soupçonner d’être un Gaulois ou un Celte!

    Comment imaginer que le Christ soit Celte? Y a-t-il eu une migration de Celtes en Terre sainte à l’époque? D’où viennent les Galiléens? Le fait que galiléen veuille dire celtique en celte n’est pas une preuve en soit pour prouver ce que tu dis, non?

  23. 28 avril 2010 15 h 29 min

    Salut en Christ Seigneur, Ressuscité, le Sauveur de tous les hommes !

    @ Gorr, tu ferais bien de méditer cette Parole de Dieu en priant l’Esprit Saint :

     » Un maître de la Loi se leva et lui dit pour l’embarrasser : « Maître, que dois-je faire pour recevoir la vie éternelle ? » Jésus lui dit : « Que dit l’Écriture, que vois-tu dans la Loi ? »
    L’homme répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, de toute ton intelligence, et ton prochain comme toi-même. » Jésus lui dit : « Ta réponse est exacte. Fais cela et tu vivras. »
    Mais lui voulut s’expliquer, il dit à Jésus : « Et qui est mon prochain ? »
    Jésus alors se mit à raconter : « Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho. Il tomba au milieu de bandits qui lui enlevèrent jusqu’à ses vêtements. Ils s’enfuirent le laissant couvert de plaies et à demi mort.
    Un prêtre par hasard descendait ce même chemin ; il vit l’homme et passa de l’autre côté. Un Lévite venait par la même route ; arrivé à cet endroit, lui aussi vit l’homme ; il changea de côté et passa.
    Mais voici qu’un Samaritain fait le même trajet, et quand il se trouve face au blessé, il a vraiment pitié de lui. Il s’approche et bande ses blessures en y mettant de l’huile et du vin. Puis il l’installe sur sa propre bête et le conduit jusqu’à une auberge où il prend soin de lui. Le lendemain il sort deux pièces d’argent et les donne à l’hôtelier en lui disant : Fais pour lui le nécessaire ; si tu dépenses davantage, je te le rembourserai au retour. »
    Jésus alors demanda : « À ton avis, lequel des trois s’est fait le prochain de l’homme qui a été victime des bandits ? » L’autre répondit : « Celui qui a eu pitié de lui. » Et Jésus lui dit : « Va, et fais pareil. »  » (Lc 10, 25-37).

    PAX +

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :