Skip to content

Benoit XVI: « La solution fondamentale est qu’il n’y ait plus besoin d’émigrer »

19 mai 2010

Article intéressant sur la position du Pape, qui peut dire ce qu’il peut avec un langage que les esprits endurcis peuvent comprendre sans se braquer (via le Salon Beige):

Plus récemment, à Malte, et en particulier dans l’avion, Benoît XVI a abordé cette question, disant aux journalistes :  « Malte est le lieu où les réfugiés arrivent d’Afrique et frappent à la porte de l’Europe. C’est un grand problème de notre époque qui ne peut malheureusement pas être résolu par l’île de Malte. Nous devons tous répondre à ce défi, travailler pour que chacun puisse, sur sa terre, vivre dignement. »

« Dans la Magna Carta de la doctrine sociale de l’Eglise pour le XXIe siècle, l’encyclique Caritas in veritate, Benoît XVI établit trois principes de base relatifs à l’immigration, qui – souligne-t-il – est « difficile à gérer« , comporte des « défis dramatiques » (n°62) et ne tolère pas de solutions expéditives.

1.Le premier est l’affirmation des « droits des individus et des familles qui ont émigré » (ibid.).
2.Le deuxième principe est qu’on doit également sauvegarder les droits « des sociétés d’accueil de ces migrants » (ibid.): Non seulement droits à la sécurité mais aussi à la défense de leur intégrité et de leur propre identité.
3.Le troisième principe concerne les droits de la société de provenance des migrants, qu’il convient de veiller à ne pas vider de ressources et d’énergie, les privant par l’émigration de populations qui seraient utiles et nécessaires dans le pays d’origine.

Pendant le voyage de 2008 aux États-Unis, Benoît XVI avait précisé:

«La solution fondamentale est qu’il n’y ait plus besoin d’émigrer parce qu’il y a au pays suffisamment d’emplois, un tissu social suffisant, de sorte que plus personne n’ait besoin d’émigrer.

Publicités
25 commentaires leave one →
  1. Gorr permalink
    19 mai 2010 13 h 33 min

    Ce doit être le dix millionième message pro-immigrés et anti-blanc émanent du vatican.
    Point par point :

    «  »Notre devoir est d’aider ces gens à rentrer chez eux et à y construire une vie digne. Cela doit être la perspective. Mais aujourd’hui, en attendant ce retour, nous devons leur offrir l’hospitalité » »

    Non, non et non. Notre devoir est d’aider notre prochain, les nôtres, ceux qui nous sont proches, et pas de faire l’hospitalité avec le monde entier. Notre devoir est de défendre notre identité, nos enfants avant les enfants des autres, nos familles. Notre devoir, notre priorité est d’offrir l’hospitalité à NOS pauvres car nous en avons des millions en Europe.
    Visiblement, ceux-là n’intéressent pas le pape. Seuls sont les immigrés extra-européens qui sont visés ici. Notre priorité absolue est de défendre, de protéger nos gosses, notre identité.

    Ceux qui savent lire comprennent que le pape fait passer ici les intérêts immigrés, mondialistes et droits-de-l’hommiste avec ceux de notre défense et de notre sécurité. NOUS COMPTONS AUSSI, et pas seulement les gnoules.

    Face à l’invasion afro, le pape propose une chose simple : qu’on les accueille !!! (« hospitalité » !). Mieux : il rêve qu’on se mette à développer les pays africains afin que leurs habitants n’aient plus besoin d’émigrer. Dire cela est criminel :

    1. car c’est ce que nous faisons depuis des siècles (colonisation + aide au développement) en pure perte. Donnez 1000 milliards de milliards d’euro à l’afrique et revenez dans 10 ans… ils seront encore en train de crever de faim et de manger du caca de chèvre séché. Le vatican nie les différences de facultés entre les groupes humains.
    2. ce rève mondialiste du vatican sous-entend que nous devrions effectuer des transferts d’argent colossaux vers l’afrique (voire une nouvelle colonisation, qui va avec). Au mieux on est dans l’utopie judéo-mondialiste pure, au pire dans la pathologie mentale.
    3. Dire cela revient à penser que nous n’aurions pas d’autre moyen pour inverser les flux migratoires. Le pape croit que les frontières européennes ne pourraient pas être fermées aux indésirables. Pire : il fait comme si l’invasion africaine était un phénomène inéluctable.
    4. Prêcher l’accueil et l’hospitalité en 2010, alors que nous sommes écrasés par 60 millions d’immigrés afro en europe qui ruinent l’économie, c’est clairement parler comme le MRAP et la LICRA.

    On note aussi que, comme toujours, quand le vatican parle d’immigration (tous les 15 jours environ), jamais il n’a un mot de COMPASSION et de PITIE (alors qu’il se fait par ailleurs le champion de la compassion et de la charité) pour les millions de victimes européennes de l’immigration : tous les blancs pauvres, les vieux, le personnel soignant, pénitencier, scolaire, etc obligé de côtoyer la racaille, voire même de vivre avec.

    On a bien compris que ceux-là, ils peuvent bien crever. Ce qui compte avant tout, c’est le bien-être des peuls et des bantous fraichement arrivés chez nous et inscrits aux allocs.

    Notez bien l’article 1 pour le vatican : « l’affirmation des “droits des individus et des familles qui ont émigré”  » (tout est dit). Pas la défense des droits des autochtones blancs à vivre sur leurs terres, non ! NON !
    Quelle hypocrisie quand le pape ajoute (article 2) : « on doit également sauvegarder les droits “des sociétés d’accueil de ces migrants” » – On a en france 15 millions de gnoules à nourrir, héberger, éduquer, soigner. Ils ruinent l’économie, les villes, le niveau scolaire etc.
    Comment croit-il qu’on puisse préserver son identité si en même temps, comme il le réclame, on devrait les accueillir à bras ouverts !

    La pastorale du migrant est un crime contre toute famille blanche, contre tous nos intérêts et ceux de l’humanité. Ce n’est pas détruisant l’europe que le vatican s’en sortira.

    Attention : ne pas compter sur les petits blancs pour sauver les miches des curés mondialistes lorsque ceux-ci se retrouveront face aux couteaux de ceux qu’ils ont dorlotés pendant des décennies.

  2. 19 mai 2010 22 h 48 min

    @Gorr
    « Ceux qui savent lire comprennent que le pape fait passer ici les intérêts immigrés, mondialistes et droits-de-l’hommiste avec ceux de notre défense et de notre sécurité. NOUS COMPTONS AUSSI, et pas seulement les #####. »

    On questionne le Pape sur l’immigration, il répond au sujet des immigrés! Notre foi nous enseigne bien d’aider la personne dans le besoin, d’où qu’elle vienne (cf. parabole du bon samaritain par exemple). Je ne crois pas que le Pape ai dit à aucun moment qu’il fallait aider les autres avant les notre. Les problèmes de pauvreté en Europe sont évoqué quand on le questionne sur le sujet…..

    « ce rève mondialiste du vatican sous-entend que nous devrions effectuer des transferts d’argent colossaux vers l’afrique »

    Le Pape ne dit pas que nous devons, nous, faire des transfert d’argent, il dit que les banksters ou autre lobby qui n’existe pas doivent cesser d’appauvrir les pays pauvres pour qu’ils n’aient plus besoin d’émigrer, notamment chez nous. Ce n’est pas de la culpabilisation, c’est juste un tacle contre les élites qui nous manipulent tous, Européens comme Africains.

    « Notez bien l’article 1 pour le vatican : “l’affirmation des “droits des individus et des familles qui ont émigré” ” (tout est dit). Pas la défense des droits des autochtones blancs à vivre sur leurs terres, non ! NON ! »

    Je ne l’ai pas mis dans mon résumé, mais si tu allais voir sur le Salon Beige, tu verrais cette parole du Pape: « Notre devoir est d’aider ces gens à rentrer chez eux et à y construire une vie digne. Cela doit être la perspective.[…] « : ça veut bien dire ce que ça veut dire non?
    L’oligarchie brasse les populations, que peut faire le Pape hormis dire que nous sommes tous des être humains, que nous devons être respecté comme tel, et que la solution n’est pas l’immigration/invasion, mais que chacun sur sa terre puisse vivre correctement.

    En Christ+

  3. Gorr permalink
    20 mai 2010 9 h 44 min

    Cher FromDaWu,

    Comme beaucoup de catholiques, vous projetez vos propres attentes et désirs (espoirs) tout à fait légitimes sur la personne de Benoit XVI, alors que celui-ci ne fait que dire et répéter à longueur d’années l’exact inverse de ce que vous attendez. En psychologie, on appelle ça un transfert.

    Lorsque le pape prêche les droits des immigrés en europe, lorsqu’il dit qu’il faut faire l’hospitalité, vous interprétez ces propos pourtant limpides de telle manière que vous pensez (auto-persuasion) qu’il dit l’inverse.

    En réalité, il tient le même discours que n’importe quel mondialiste. Attali dit la même chose. Mais si ça vient de B16, vous trouvez ces mêmes propos acceptables, voire tolérables. Il y a un déni de la réalité. Cessez d’être en admiration béate devant un pape qui n’est infaillible que quand il définit un dogme et se plante lamentablement sur tous les autres sujets, foulant même aux pieds la charité chrétienne la plus élémentaire (amour du prochain).

    Dites, au fait : c’est qui vous prochain ?

    Vous parlez du Salon Beige. Et vous reprenez une citation de B16 tirée du Salon Beige : ”Notre devoir est d’aider ces gens à rentrer chez eux et à y construire une vie digne. Cela doit être la perspective. Mais aujourd’hui, en attendant ce retour, nous devons leur offrir l’hospitalité »

    J’avais posté une réponse au Salon Beige. Mais comme toujours, ils censurent tous les messages qui ne sont pas des messages d’adoration de B16. J’avais écrit : « Non, non et non. Notre devoir est d’aider notre prochain, les nôtres, ceux qui nous sont proches, et pas de faire l’hospitalité avec le monde entier.  »

    Ce que le vatican prône, c’est exactement la destruction des identités européennes (et chrétiennes au passage), au mépris de l’enseignement de l’Evangile sur la charité (amour DU PROCHAIN et pas de l’envahisseur lointain).

    Ce que le vatican prône, c’est d’agir exactement à l’inverse de Jeanne d’Arc, St Louis, St Pie V, St Bernard.

    Pour être catholique aujourd’hui et aller au Ciel, il faut donc – malheureusement – s’opposer exactement à tout ce que dit le vatican. Jeanne d’Arc est au ciel. B16 ira en enfer s’il continue à trahir les siens.

  4. 20 mai 2010 11 h 31 min

    Encore cette théorie du prochain et du lointain 🙂

    Mais où est-ce que tu as vu ça dans la Tradition de l’Eglise, en a-t-on déjà parlé?

    D’autre part, crois-tu que Attali, DSK et consort, disent comme Benoit XVI que l’idéal pour les immigrés est qu’ils doivent rentrer chez eux?

    Je comprends ton malaise par rapport à notre époque diabolique et avec une Eglise si faible et masochiste, mais pour ne pas tomber dans la névrose chronique il faut garder espoir en l’Eglise, malgré ses faiblesses et ses reniments parfois. J’aime le Pape, je crois que c’est un grand Pape qui fait beaucoup pour lutter contre le libéralisme et qui oeuvre pour le retour de la Tradition.
    Le Moyen-Age est derrière nous, alors préparons l’avenir. Les écoles hors contrat, les séminaires tradis, la réacosphère catholique,….. voilà ce que nous avons à faire, être patient et plein d’amour (ne pas oublier l’amour, le Seigneur ne distingue pas de prochain ou de lointain Lui! Enfin, jamais entendu parler dans la Bible ou la Tradition….!)

  5. Gorr permalink
    20 mai 2010 11 h 55 min

    FromDaWu

    N’ayez pas peur d’aller jusqu’au bout de vos raisonnements. Votre pensée est droite, mais ne vous sentez pas obligé de cirer les pompes de B16 y compris quand il dit des conneries énormes, uniquement parce qu’il est pape et qu’un catholique devrait (soi-disant) toujours défendre le pape, y compris quand il raconte n’importe quoi.

    « Encore cette théorie du prochain et du lointain 🙂 »

    Vous parlez de « théorie » au sujet de l’Evangile ?

    « Mais où est-ce que tu as vu ça dans la Tradition de l’Eglise, en a-t-on déjà parlé? »

    Relisez les paroles du Christ : il faut aimer Dieu de tout son coeur et SON PROCHAIN comme soi-même. Il n’a pas dit « l’humanité » ou « tous les hommes indistinctement ». Non : il a bien dit : « SON PROCHAIN ».
    Prochain est l’opposé de lointain. C’est ce que dit l’Evangile. C’est ce que Dieu dit. Et si B16 dit l’inverse, alors choisissez qui vous préférez croire. Moi j’ai davantage confiance en le Christ.
    La charité prônée par B16 (et JP2) n’est pas celle de l’Evangile. Ni celle de tous les saints (Jeanne d’Arc à méditer, elle qui foutait des anglais catholiques à la mer, car ils n’étaient pas son prochain – français).
    On ne peut pas suivre les deux en même temps. Choisissez. Soyez cohérents.

    « D’autre part, crois-tu que Attali, DSK et consort, disent comme Benoit XVI que l’idéal pour les immigrés est qu’ils doivent rentrer chez eux? »

    B16 dit précisément qu’il faut leur offrir l’hospitalité + développer les pays pauvres. Ces paroles anti-européennes et criminelles sont antichrétiennes. Attali dit la même chose, mot pour mot.

    « Je comprends ton malaise par rapport à notre époque diabolique et avec une Eglise si faible et masochiste »

    Oui, l’époque est diabolique, tout comme cette Eglise-là, qui suit totalement l’époque diabolique au lieu de s’y opposer.
    J’ai avec moi l’Evangile et des dizaines de Saint(e)s patriotes et guerriers qui enseignent l’inverse de cette Eglise de la trahison.
    Que cette Eglise-là soit faible, elle plutôt une bénédiction.

    « J’aime le Pape, je crois que c’est un grand Pape qui fait beaucoup pour lutter contre le libéralisme et qui oeuvre pour le retour de la Tradition. »

    Là encore, vous êtes dans l’auto-persuasion et dans le transfert : vous projetez sur B16 des intentions et paroles qu’il dément lui-même dans les faits. De quelle tradition parle-t-on puisqu’il prône la destruction de l’occident chrétien et blanc ? De quel libéralisme parle-t-on, lui qui a déjà prêché par trois fois depuis son élection en faveur du Nouvel Ordre Mondial ?
    Vous projetez vos espoirs légitimes sur un personnage qui est à l’opposé de ceux-ci. Bien sûr, ça vous permet de ne pas trop remettre en question votre allégeance à ce pape et de « faire comme si ».
    Moi j’aime le pape, en tant qu’institution. Mais B16, qui est pape, n’est pas respectable en tant que personne, puisqu’il trahit l’Evangile et les siens. S’il ne se repend pas, il sera damné ainsi que ceux qui le suivent dans l’accueil de l’envahisseur.

    « le Seigneur ne distingue pas de prochain ou de lointain Lui! Enfin, jamais entendu parler dans la Bible ou la Tradition….!) »

    Alors ouvrez l’Evangile et lisez. C’est VOUS et votre B16 qui avez « oublié » cette distinction. Vous faites comme si le Christ avait appelé à aimer l’humanité.
    La distinction, c’est lui qui la fait.

    Question de catéchisme essentielle pour être sauvé : qui est mon prochain ? (= Qui est mon lointain ?)
    Pourquoi dois-je aimer mon prochain ? Qu’ordonne le Christ ?

    Question annexe : comment définit St Bernard le mot « prochain », notamment quand il parle des juifs ou des ottomans ? Idem pour Jeanne d’Arc et les Anglais.

    A méditer.

  6. 20 mai 2010 12 h 08 min

    Le Pape est-il le Chef de l’Eglise du Christ pour tous les hommes, ou seulement pour l’Occident blanc?

    Est-ce que les non-blancs ont aussi droit au Christ, au Salut et à l’Eglise? Comment considère-tu un catholique arabe ou chinois? Est-il ton frère en Christ?

    Le Christ est-il le Sauveur de tout les hommes? Si oui, comment condamner le Pape qui dit que toute personne humaine, proche ou lointaine (!) a droit au respect et à la dignité en vertu de son statut d’enfant de Dieu sauvé par le Christ?

    Est-ce que dire que toute personne est égale devant Dieu revient à dire que l’étranger, le lointain, et supérieur au prochain?
    Ce qui ne colle pas dans ton raisonnement, c’est qu’à t’entendre, il faudrait considérer que l’étranger est un extra-terrestre pour aller au Ciel!

    Jamais, l’Eglise, les Saints, ect… n’ont dis qu’il ne fallait pas respecter toute personne humaine, proche ou lointaine, sinon je ne vois pas pourquoi l’Eglise a envoyé des missionnaires aux quatres coins de monde durant des siècles, au péril de la vie des missionnaire bien souvent.

    Le problème, c’est l’oligarchie qui institue les migrations de masse, par millions, ce n’est pas le principe chrétien de la dignité de toute personne humaine ni de l’accueil de l’étranger! L’Eglise n’a jamais dit qu’il fallait aider en priorité les étrangers avant nos voisins de paliers dans le besoin. Toi qui fait des archives, si tu en a une à ce sujet, envoi-la moi stp!

  7. Gorr permalink
    20 mai 2010 16 h 33 min

    « Ce qui ne colle pas dans ton raisonnement, c’est qu’à t’entendre, il faudrait considérer que l’étranger est un extra-terrestre pour aller au Ciel! »

    tu caricatures pour te prouver à toi-même que tu as raison. Jamais personne n’a parlé d’extra-terrestre.
    La base de la religion chrétienne, c’est la charité. La charité est l’amour de Dieu et du prochain (lis l’Evangile, c’est le Christ qui le dit, pas moi).
    Le mot prochain à un sens précis et établit une distinction. DISTINCTION.
    proche vs loin.

    Bien sûr, il n’est pas dit qu’il faille hair le lointain. Jeanne d’Arc disait qu’elle aimait les Anglais, mais chez eux. A son époque, ils étaient catholiques à 100 %.

    Si on applique vos principes et ceux de votre catholicisme actuel à l’époque de Jeanne, on aurait dû accueillir l’anglais à bras ouvert, lui offrir l’hospitalité, lui qui est notre frère dans le Christ etc.

    Admettez qu’il y a deux catholicisme antagonistes : celui des Saints et le vôtre. Celui de Jeanne, de St Bernard et celui de B16.

    Vous choisissez le dernier, ce qui est, il faut le dire, beaucoup plus conforme à l’époque actuelle et beaucoup moins risqué. Admettez seulement que ce catholicisme actuel n’ait rien à voir avec celui de la tradition.

    « L’Eglise n’a jamais dit qu’il fallait aider en priorité les étrangers avant nos voisins de paliers dans le besoin. »

    L’Eglise n’établit plus la distinction chrétienne entre prochain et lointain. Elle fait comme si le Christ prêchait l’humanité et l’humanitarisme. Alors qu’il prêche exactement l’inverse. Trahison. Apostasie.
    L’Eglise appelle à accueillir l’envahisseur, protège ses droits, intervient pour leur accueil etc. Au lieu de faire l’inverse.
    Elle prêche la compassion en faveur du gnoule, jamais en faveur du blanc.
    De fait, elle a choisi son camp. Celui des mondialistes.

  8. 20 mai 2010 19 h 01 min

    « L’Eglise n’établit plus la distinction chrétienne entre prochain et lointain.  »

    Gorr, j’entends bien ton argumentation. Maintenant, peux tu me donner un document catholique qui expose cette fameuse distinction chrétienne.

    Merci d’avance

  9. Gorr permalink
    20 mai 2010 21 h 48 min

    FromDaWu

    Mt 22, 37-40 : « Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes.  »

    TON PROCHAIN.
    Pour le sens du mot « prochain », voir : le dictionnaire. Prochain vient du latin : « proximus ». Le plus près.

    Le plus près ne signifie pas « le plus loin » ou même « le moins près » ou « ni près, ni loin, indifféremment ».

    Maintenant, si on refuse de comprendre, c’est qu’on ne veut pas comprendre.

    Questions : Jeanne d’Arc aimait-elle son prochain ? Quel était son prochain ? Toute l’humanité ? Les catholiques anglais ?

    St Bernard, quand il évoque le « malicide », quel est son prochain ?

  10. 20 mai 2010 23 h 23 min

    Aimer son prochain avant son lointain, ça je comprends tout naturellement. Aimer ses parents et sa famille avant celle de son voisin, aimer son peuple et sa patrie avant celle des autres, c’est évident.

    Maintenant, est-ce qu’aimer son prochain signifie ne pas aimer son lointain? Si oui, cela n’a aucun sens chrétien, l’humanité n’est pas divisé en deux catégories: les prochains et les lointains. Chaque individu se trouve, selon son époque et son lieu de vie, dans une organisation humaine faite de strate, de niveau: l’individu > la famille > la paroisse > …..> la patrie, mais cela peut aller plus loin > l’Empire (chrétien)> la Chrétienté > les païens > l’Humanité.

    Voilà, je veux etre sûr de comprendre ta position:
    – aimer son prochain avant son lointain, OK.
    – aimer son prochain et rejeter son lointain, non.

    Sainte Jeanne d’Arc aimait le peuple de France avant le peuple anglais, évidemment. Mais elle les considéraient sans doute comme des frères en Christ, si l’Angleterre de l’époque ne voulait pas envahir la France et qu’elle aurait croisé deux anglais malade ou dans le besoin sur sa terre de France, elle les aurait aidé!

    En Christ+

  11. Gorr permalink
    21 mai 2010 14 h 55 min

    « Sainte Jeanne d’Arc aimait le peuple de France avant le peuple anglais, évidemment.  »

    Jeanne les a foutus à la mer, c’est ça la réalité. Avec armes et bagages. Son armée les a massacrés menu-menu sur le champ de bataille. Sur ordre de St Michel.
    Ensuite vous conclurez qu’elle aimait les Anglais (certes moins que les français !). Au mieux c’est de l’ironie, au pire un contresens.
    Elle le disait : elle aime les Anglais, mais chez eux.
    Aimons donc les gnoules, mais loin, très loin.
    Ceux qui sont ici : à la mer et fissa ! Pas de lamentation, de « amour du prochain », d’accueil à la Benoit XVI, de pleurnicherie humaniste à prétention caritative, pas de « ce sont nos frères », pas de « untel est quand même sympathique à titre individuel ». JEANNE !

    « Aimer ses parents et sa famille avant celle de son voisin, aimer son peuple et sa patrie avant celle des autres, c’est évident. »

    Vous avez compris. La charité au sens chrétien, c’est ce que vous dites. Et c’est naturel, sain, logique.
    Ce que dit Benoit XVI, c’est l’inverse. Ce que dit le MRAP, c’est l’inverse.
    Les appels papaux à l’accueil et à l’intégration et aux droits des migrants ne sont pas chrétiens. Ils sont un péché mortel contre la charité, car ils inversent le postulat : au lieu de PREFERER les siens aux autres, on se met à préférer les autres aux siens.
    Au lieu d’aider en priorité les blancs pauvres français, il faudrait accueillir les autres pauvres.

    C’est comme si vous aviez une tranche de pain à manger par jour, et que, au lieu de la donner à votre fils qui meurt de faim, vous préfériez me la donner à moi. Vous inverseriez l’ordre divin qui vous ordonne d’aimer VOTRE PROCHAIN. Or je suis moins votre prochain que votre fils.

    L’Eglise actuelle prêche l’inverse de la charité chrétienne.

  12. Fiefienix permalink
    23 mai 2010 20 h 38 min

    J’interviens ou je vous laisse nettoyer votre linge sale en famille ?

  13. Gorr permalink
    23 mai 2010 20 h 57 min

    Salut Fiefienix

    Tu es toujours à ER ?
    Comment ça se passe ?

  14. Fiefienix permalink
    23 mai 2010 21 h 52 min

    Salut Frère Gorr,
    Oui toujours a E&R mais moins implique. simple adhérent, pour des raisons perso, mais toujours en colère, toujours indigné, et toujours aussi FAF
    C’était un petit événement la manif du 9 mai dernier

  15. 23 mai 2010 23 h 16 min

    Slt Fiefen,

    Petit évenement dans quel sens? Je sais pas, j’ai pas assisté aux éditions précédentes tu me diras….

    Que voulais-tu dire à propos de notre conversation?

  16. Gorr permalink
    23 mai 2010 23 h 33 min

    « C’était un petit événement la manif du 9 mai dernier »

    T’y étais ?
    Moi aussi. 🙂

    Ouais, c’était une super manif. Très bon choix musical, une manif qui avait de la gueule, y a pas à dire. Bravo à mes frères alsaciens et lorrains, le carré noir et à Batskin pour l’organisation. Une manif à l’allemande.
    Franchement, on s’est fait plaisir… surtout de voir la tronche des passants, entre l’étonnement et la peur. Cool.
    Et une bonne ambiance générale.

    T’étais au congrès nationaliste du dimanche suivant ? Là-aussi, super ambiance. C’est une bonne année.

    Ok, y avait pas d’adrénaline (ni gauches, ni CRS) cette année, mais l’an prochain, pourquoi pas ? lol

  17. Gorr permalink
    24 mai 2010 14 h 02 min

    Ouaip. J’ai fait les deux avec mes potes skins.

    Rien à dire : la première manif avait de la tronche – la deuxième, c’était : petits bourges coincés proprets qui « n’aiment pas les fachos » (voir l’article excellent des Intransigeants : « les cathos n’aiment pas les fachos »).
    A Civitas, j’ai même rencontré un prêtre tradi qui m’a dit qu’on devait accueillir les immigrés. Il a dit ça devant la statue de Jeanne d’Arc ! Quand je lui ai fait remarqué que Jeanne, elle, disait et faisait l’inverse de ce qu’il prône, il avait l’air tout con.

    C’est la dernière fois que j’irai à une manif de Civitas. Laissons les UMP/Villiers/Christine Boutin défiler entre eux.

    Juste une anecdote révélatrice : lors de la manif catho, les passants étaient goguenards et moqueurs. Quelques insultes et bras d’honneur au passage contre les tradis. Et aucun tradi n’a réagi.
    La manif du matin, 500/600 nazis qui défilent… personne n’a bronché. Public à la limite effrayé. Forcément, le premier qui bronche, se fait exploser les dents par terre.

    ça m’a fait du mal, perso, de voir ce spectacle – cette différence d’ambiance, la faiblesse/mollesse/masochisme des cathos bourges qui se laissent cracher dessus sans rien dire. C’est pas normal. Les cathos doivent se radicaliser s’ils veulent être respectés comme des hommes.

  18. 24 mai 2010 14 h 17 min

    Civitas et ses membres sont le reflet de la tradition en France, qu’on le veuille ou non, tu ne crois pas? Ils ont certes des défauts comme tous, mais crois-tu que sainte Jeanne d’Arc et ses guerriers ressemblaient à des skins ou plutôt aux jeunes de Civitas? Je ne sais pas, c’est une question….

    L’article des Intransigeants est révélateur d’une mentalité chez les « versaillais » de France! Je pense que nous, tradis, devons composer avec des « versaillais » plus virils et des fafs moins païens, si tu vois ce que je veux dire! J’ai vu une paire de mec pas très funky dans la marche du matin, et je n’arrive toujours pas comprendre comment on peut faire avec des mecs arborant un costume de néonaz, je ne sais vraiment pas. Comment peut-on encore chercher une crédibilité face à la majorité dormante, et fasse au Système qui n’attend que ça pour nourrir son estomac de Bête.

    A Civitas, il y a eu quelques « France, Chrétienté! » pas mal tout de même non?

  19. Gorr permalink
    24 mai 2010 17 h 39 min

    « Civitas et ses membres sont le reflet de la tradition en France, qu’on le veuille ou non, tu ne crois pas? »

    Les cathos tradis que je connais sont faf radicaux comme moi. Les autres, on l’a vu : les passants leur font des doigts et se moquent d’eux. Et ces bons bourgeois proprets baissent les yeux. Si c’est CA la tradition en france, alors laisse moi te dire que cette tradition n’a rien de différent que les cathos-lopettes de Benoit XVI-le dhimmi.

    « Ils ont certes des défauts comme tous, mais crois-tu que sainte Jeanne d’Arc et ses guerriers ressemblaient à des skins ou plutôt aux jeunes de Civitas? Je ne sais pas, c’est une question…. »

    Une question ? C’est une blague, oui ! Les guerriers de l’armée française de l’époque étaient comme les anglais : de bons bourrins barbares les mains pleines de sang. Ils ont taillé les anglais en petits morceaux. Ils n’ont pas prié le chapelet.
    C’était des milliers de Skins en colère. De toute manière, on ne gagne pas de bataille avec les jeunes de Civitas. Au mieux, on fait un colloque avec canapés et champagne chez Marie-Chantal (et on crache sur les skins, ces sales fachos pas cathos) tout en se disant que l’immigration, on préfère ne pas vivre avec. A gerber.
    Civitas = christine boutin.

    « L’article des Intransigeants est révélateur d’une mentalité chez les “versaillais” de France! »

    Le milieu tradi bourgeois est versaillais, que les gens habitent à versailles ou ailleurs. C’est un état d’esprit. Franchement, les cathos tradis de Dies Irae ou du Renouveau français ont une paire de roubignoles, eux.

    « J’ai vu une paire de mec pas très funky dans la marche du matin, et je n’arrive toujours pas comprendre comment on peut faire avec des mecs arborant un costume de néonaz, je ne sais vraiment pas. »

    Ces mecs ont, pour la plupart, prouvé sur le terrain qu’ils ne sont pas des lopettes. Le jour où ça va péter, ils seront là et bien armés, prêts au nettoyage. Les cathos tradis genre Civitas, seront probablement en train de sauver leur mobilier et leur or, ne voulant surtout rien à voir avec les « néonaz ».
    La différence entre les skins du matin (nous) et les puceaux de l’après-midi ? Les premiers sont respectés. Et craints. Ils ne baissent pas la tête.

     » Comment peut-on encore chercher une crédibilité face à la majorité dormante, et fasse au Système qui n’attend que ça pour nourrir son estomac de Bête. »

    = Prétexte pour rester entre mous et ne rien faire d’illégal.
    Chercher une crédibilité ? La blague : on est tous catalogués nazis depuis toujours. Y compris Laguérie et Tanouarn qui ont insulté par écrit leurs ex-potes de Dies Irae au nom de cette fameuse « image » à préserver (sic) dans les médias (re-sic).
    L’image, on s’en fout. On n’a plus le temps. Jeanne ne s’occupait pas de son image auprès de l’ennemi. On se fout d’avoir une bonne image auprès des bobos et des you****.
    Ce qu’il faut : faire peur à nos ennemis. C’est ainsi qu’ils nous respecteront.
    Pourquoi personne n’ose attaquer les juifs ou les muzz ? Parce que tous les bobos sont terrorisés. Les cathos, eux, font rire tout le monde car ils se comportent comme des carpettes sur lesquelles on peut s’essuyer les pieds.
    Un prêtre tradi me disait un jour (je lui faisais remarqué que tout va mal dans la société pourrie actuelle) : « c’est normal et c’est bien de souffrir ». Masochisme débile et suicidaire.
    Toute la tradition catholique (la virile) a prouvé l’inverse.

    « A Civitas, il y a eu quelques “France, Chrétienté!” pas mal tout de même non? »

    Chai pas. Avec mes potes, on criait autre chose. Un sigle de 5 lettres commençant par N et se terminant par P. Et ça rimait.
    Tu vas me dire : ça ne sert à rien. Je te répondrai : crier « France, Chrétienté » non plus. Sauf que dans le premier cas on se fait plaisir (déjà pas mal) et surtout tout le monde baisse les yeux.

    Crois pas qu’il faille être un brave bourgeois gentillet et propret et bien élevé. Foutaise, tout ça ! Nous sommes révolutionnaires. On emmerde l’esprit bourgeois soumis. Le but est quand même de foutre le feu à cette société de merde. Pas de passer un soir 5 minutes chez Ardisson ou chez Ruquier, au prix de tous les compromis.

  20. Fiefienix permalink
    24 mai 2010 22 h 16 min

    Non je n’y etais pas.
    J’y serais alle parce que je partage votre colere et que j’aime bien Serge mais pas dans le cortege, a cote car je n’y ai pas ma place.
    Il faut etre lucide.

    Sinon je suis d’accord avec Gorr, je trouve cette hostilite vis a vis des cathos completement injuste, mais surtout et c’est le plus agacant tellement consensuel.

    Un type pisse sur une Eglise, je cogne.

    Un Gay se galloche a la sortie de l’Eglise, je cogne.

    La violence physique est un moindre mal face a des f.i.l.s de p.u.t.e.s de ce type.

    Qu’ils viennent donc faire 1/4 de ca face a une mosquee, il y aurait des morts. Vous devriez leur lancer le defi.

    Mais ils sont ou mes gaulois bourrins ? mes francs sans peur ?
    Mes templiers, mes chevaliers maltais ?

    Le Sarrasin c’etait tout de meme plus coriace qu’une saloperie de limace gauchiste.

  21. 25 mai 2010 17 h 22 min

    J’avais laisse un post avant hier pour vous repondre mais il a disparu

  22. 25 mai 2010 17 h 23 min

    Euh bah il a reapparait …

  23. Gorr permalink
    26 mai 2010 12 h 28 min

    Fiefienix

    « J’y serais alle parce que je partage votre colere et que j’aime bien Serge mais pas dans le cortege, a cote car je n’y ai pas ma place.
    Il faut etre lucide. »

    C’est vrai. Je vais pas te faire l’hypocrite : tu as raison.

    « Un type pisse sur une Eglise, je cogne.  »

    Tu es bien le seul. Les cathos, eux, « entrent en dialogue » (sic) et « tendent l’autre joue ».

    « La violence physique est un moindre mal face a des f.i.l.s de p.u.t.e.s de ce type. »

    La violence physique est le seul moyen existant actuellement pour se faire respecter, étant donné que la justice est aux mains des j.

    « Mais ils sont ou mes gaulois bourrins ? mes francs sans peur ?
    Mes templiers, mes chevaliers maltais ? »

    Je les cherche aussi. Visiblement, même dans le discours, ils ont disparu.

    « Le Sarrasin c’etait tout de meme plus coriace qu’une saloperie de limace gauchiste. »

    Ouais, comme quoi : le sarrasin aurait simplement dû jouer à la limace gauchiste, arriver avec ses femmes et ses gosses en pleurnichant et en suppliant qu’on l’accueille et qu’on le nourrisse… et il aurait conquis l’europe au 12ème siècle.
    Chui sûr qu’on lui aurait même filé un ou deux RMI pour qu’il vive dignement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :