Skip to content

Saint Jérôme et la conversion d’Israël

20 mai 2010

«Le péché des Juifs a produit le salut des nations, et de l’incrédulité des nations viendra à son tour la conversion d’Israël»

ST JEROME, Super Cant. Cant., hom. 1.

Pour aller plus loin, voici un extrait d’un article intitulé « LA QUESTION DU MESSIE », par M. l’abbé Curzio Nitoglia:

Quand un jour par l’infidélité des nations chrétiennes, Dieu se tournera vers Israël pour le rappeler à Lui et quand Israël finalement,
après tant de refus se jettera dans les bras de Dieu, à ce moment il y aura dans le coeur de Dieu une telle effusion de tendresse et de miséricorde qu’Il se tournera aussi vers l’autre peuple infidèle: le peuple chrétien, et alors Juifs et Chrétiens seront unis par l’Amour miséricordieux infini de Dieu en un seul troupeau. C’est dans ce but que Dieu permet que le germe mauvais, le “Mystère d’Iniquité” croisse dans le monde. St Paul le confirme: «Dieu a renfermé tout dans l’incrédulité [Juifs et Gentils], pour faire miséricorde à tous» (65) Cette conversion des deux peuples infidèles à Dieu ne coïncidera pas -selon l’interprétation la plus commune – avec la fin du monde. Même elle la retardera. C’est seulement quand il y aura une nouvelle grande infidélité et un éloignement de Jésus qu’alors viendra la fin qui sera donc précédée d’une certaine période de paix et de foi dans le monde entier, de telle sorte qu’il n’y aura plus qu’UN SEUL TROUPEAU SOUS UN SEUL PASTEUR (Jn 10.16).

Publicités
4 commentaires leave one →
  1. Alexis permalink
    29 mai 2010 4 h 22 min

    « Tolérance à l’égard de la conviction religieuse d’autrui.
    698
    Bien que nous ne doutions pas que ce soit par un effet du zèle de la dévotion que ton excellence ordonne de mener les juifs au culte de la chrétienté, nous n’en avons pas moins estimé nécessaire de t’envoyer notre lettre pour t’admonester, puisque tu sembles le faire par un zèle désordonné. Notre Seigneur Jésus Christ en effet, comme on le lit, n’a contraint personne a son service par force, mais, toute liberté de juger par lui-même étant laissée à chacun, tous ceux qu’il a prédestinés à la vie éternelle il ne les a pas rappelés de l’erreur en jugeant, mais en répandant son propre sang. …
    De même le bienheureux Grégoire interdit dans une de ses lettres que ce même peuple soit amené à la foi par la violence
    (cf. 480 ). »
    Dezynger

    Spécialement dédicassé a Gorr 😀

  2. 29 mai 2010 11 h 53 min

    D’où provient cette source Alexis? C’est intéressant sur la question de la liberté religieuse en tout cas…..

  3. Gorr permalink
    29 mai 2010 14 h 46 min

    Sur la tolérance :

    « Tolérer, c’est supporter un mal »
    St Bernard

    Spécialement dédicacé à Alexis

  4. 30 mai 2010 1 h 37 min

     » Du point de vue de l’Évangile, ils sont des adversaires, et c’est pour votre bien. Mais si l’on s’en tient à l’élection, ils sont aimés à cause de leurs pères. Car Dieu ne revient pas sur ses dons ni sur son appel. Voyez : alors que vous étiez loin de l’obéissance à Dieu, c’est leur désobéissance qui vous a obtenu la grâce. Eux aussi auront droit à sa miséricorde après cette désobéissance qui vous a valu la miséricorde. Ainsi Dieu nous fait tous passer par la désobéissance, afin de montrer à tous sa miséricorde.  » (Rm 11, 28-32).

    A méditer, tout particulièrement les chapitres 9, 10 et 11 de l’épître de saint Paul apôtre aux Romains.

    PAX +

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :