Skip to content

Franck Abed: La France, la monarchie et la république

1 juin 2010

Franck Abed est un jeune catholique français qui, après un long périple intellectuel, s’est dirigé vers la monarchie comme idéal pour notre pays. La diffusion de ces vidéos sur le blog Ripoublik sont l’occasion pour nous de discuter de la monarchie, par opposition par exemple au nationalisme républicain (E&R).

A noter, pour notre ami Gorr que le problème sioniste serait évoqué!

Publicités
7 commentaires leave one →
  1. Gorr permalink
    2 juin 2010 21 h 11 min

    J’ai écouté la vidéo 1 en entier. Le monsieur a l’air sincère. Cela dit, en l’écoutant et en le voyant, je ne peux pas m’empêcher de me sentir loin, très loin de lui. En fait, il incarne bien le royalisme en 2010 : intello, bourgeois, un peu réac mais pas trop, anti-facho, anti-nationaliste.

    On a envie de lui dire : mais mon ami, punaise ! La seule chance qui reste à la france sont les nationalistes ! Tu nous parles des nationalistes de 1789 et tu conclues que le nationalisme est mauvais, mais enfin !!! Le contenu du mot « nationaliste » a totalement changé en 3 siècles ! Les nationalistes de 89 étaient des rouges anticléricaux et anti-enracinement (universalistes et cosmopolites). Les nationalistes actuels sont l’inverse : ils prônent l’enracinement, la tradition (souvent : catholique), la défense des nôtres, du prochain !

    Le fait qu’il ne perçoive pas cette nuance est terrible.

    Autre chose frappante : le logiciel royco (version anti-89) n’est pas à jour. Depuis Barruel, il s’est passé un tout petit quelque chose : le phénomène migratoire donc racial. Le logiciel catho-royco est périmé. Il ne prend pas en compte le fait ethnique. La version 2.0 est disponible chez tous nos bons libraires… 😉

    Mais la question migratoire, non ! Trop moderne… et puis trop dangereux pour ces bons bourgeois repus de l’AF ou d’ailleurs. Propres sur eux, il ne faudrait quand même qu’on puisse les assimiler à de gros racistes primaires. Non, non, non ! Marie-Chantal, notre fille ainée, peut bien sortir avec Mamadou, ça ne nous dérange pas (d’ailleurs la mère de Mamadou est catholique, c’est donc bon signe !). Le principal, est que nous ayons un roi et qu’ils se marient à l’église lors d’une messe en latin.
    Et je ne caricature même pas : les royalistes actuels, ils sont comme ça.

    Un roi pour quoi faire ? Pour l’alliance du trône et de l’autel ? Quel autel ? Celui de Mgr 23 à ND de Paris, style art dégénéré ? Celui de Mgr Berranger, Dubosc and co ? Le trône pour quoi ? Pour régner sur un royaume de bantous et papous ? Pour cirer les pompes de la Synagogue comme le font tous les rois régnants actuellement en occident ? Pour prendre Strauss-Kahn comme premier ministre ?

    On le voit, les problèmes actuels réclament un régime adapté et des solutions radicales. Un régime nationaliste strict et énergique, anti-bourgeois et révolutionnaire, enraciné et identitaire, ethno-conscient.

    Les royalistes rappellent les païens : ils sont bloqués à un moment de l’histoire, ils n’arrivent pas à prendre conscience du fait que tout à changé et qu’une restauration de l’ordre ancien relève du folklore.

  2. Arkhan permalink
    3 juin 2010 10 h 04 min

    @Gorr
    « On le voit, les problèmes actuels réclament un régime adapté et des solutions radicales. Un régime nationaliste strict et énergique, anti-bourgeois et révolutionnaire, enraciné et identitaire, ethno-conscient.  »

    Ce régime a déjà exister, mais on ne peut pas dire qu’il était très catholique 😉

  3. Gorr permalink
    3 juin 2010 10 h 16 min

    « Ce régime a déjà exister, mais on ne peut pas dire qu’il était très catholique  »

    vous parlez duquel ?
    Celui de Franco ? TOUS les évêques d’Espagne étaient le bras tendu. Ils tendaient tellement le bras qu’ils en avaient des crampes. Essui-glace quotidien.
    Celui de Musso, du regretté Chancelier ? du Maréchal ? Vous parlez de quoi ? Quand vous dites « pas catholique », c’est quoi votre référence en la matière : Jeanne d’Arc/St Jean Capistran ou bien JP2/B16 ?

    De toute manière, l’histoire ne repasse pas les plats. On ne reviendra pas à Dioclétien ni à Louis XIV. Notre devoir est de défendre les nôtres, notre prochain, nos proches. Et pas les autres, les envahisseurs, les aliens, les intrus.
    Il en va de la survie de nos enfants.

    Le reste est bon à mettre à la poubelle.

  4. Arkhan permalink
    3 juin 2010 13 h 08 min

    Je pensais au chancelier (pour le coté anti-chrétien bien que déiste et très ethnocentré). Quant au coté anti-bourgeois et révolutionnaire, je pense au mot du cher docteur qui appelait cette idéologie « national-bolchévisme » (mais pas sur que la citation soit de lui)

    Sur ce que vous dites à la fin de votre message, je suis d’accord… on ne devra garder que ce qui a marché et jeter le reste… donc adieu socialisme-communisme-mondialisme et autres doctrines à la c…

  5. Gorr permalink
    3 juin 2010 16 h 43 min

    « donc adieu socialisme-communisme-mondialisme et autres doctrines à la c… »

    ainsi que catho-pédo-bobo-égalitarisme.

  6. 4 juin 2010 10 h 47 min

    Gorr, je ne sais pas si toi aussi tu pense qu’on nous prépare une bonne guerre civile qui viendra dans les 10 ou 15 ans à venir. Mais à la suite de cela, si les fds arrivent à défendre leur terre qui sera parcellisé, ne crois-tu pas à l’émergence d’un retour à une sorte de féodalité, avec des comté ou duché pour les fds qui auront opéré un retour à la foi et aux traditions catholiques? Est-ce impensable? Cela ne pourrait-il pas être une étape en vue d’une réunification futur du territoire des Français?

    A noter qu’après cette guerre civile préparée par nos élites, le pouvoir ne pourra être entre les mains des musulmans car ceux-ci se chargeront de virer les sionistes ce qui n’est pas pensable pour notre élite bien sûr. Les musulmans ont été importé en quantité suffisante pour taper sur les catholiques, mais pas pour virer notre élite dégueulasse….. Que penses-tu de cela aussi?

  7. Gorr permalink
    4 juin 2010 14 h 40 min

    FromDaWu

    Tes scénarios (de SF) sont tous possibles ! Il est clair que l’objectif des j est de transformer nos pays en une sorte de Brésil, avec 10 % de blancs qui restent et font marcher le pays et embauchent des nègres pour faire tourner les usines et conduire des bus. Les blancs dans des quartiers fermés et les nègres dans des favellas, tenues et contrôlées par la drogue et les trafics. Une société métissée, misérable, ultra-criminelle, islamisée. Voilà leur projet. Diviser les goyim. On connait la chanson.

    Maintenant, ce qui est certain – à mon avis – c’est qu’une grave crise économique va arriver. Depuis 30 ans, on vit à crédit. Le crédit leur est nécessaire :
    1. il leur permet de dominer le monde entier (les Etats sont tenus par les couilles puisqu’ils sont archi-endettées auprès des banques – et on sait qui détient cette dette). Dette = dépendance = esclavage. Au Moyen-Age, les pogroms servaient aussi aux goyim à ne pas rembourser les usuriers qui les exploitaient et les écrasaient.
    2. le crédit leur permet de faire marcher à outrance la société du plaisir, des RTT, des vacances, du tourisme au soleil etc. Bref : endormir les goyim, sea sex and sun.

    Tout cela va s’arrêter. Et ce qui viendra ensuite : une chose est sûre, il y aura des changements phénoménaux.

    Il n’y a rien de pire dans l’histoire que des blancs qui se retrouvent en déclassement social. En clair : tu es un contribuable/consommateur blanc de la classe moyenne… et tu te vois rétrograder, reculer… devenir prolétaire voire sous-prolétaire. Les gens pêtent les plombs. Au sens propre. Ils voient que leur niveau de vie n’existe plus : finies les vacances, les week-end, les restos, les fiestas, finie la rigolade. Alors là : ils se passent la même chose que dans les années 30, après la crise de 29: déclassement social = explosion politique.
    Quand les bourgeois d’aujourd’hui feront la queue devant des supermarchés vides, là on commencera à voir le bout du tunnel.

    Tout sera alors possible pour nous. Ne pas oublier que la démocratie capitaliste ne tient historiquement qu’à une chose : c’est le système politique et social de la bourgeoisie de classe moyenne (1789-1830-1948). Or si la classe moyenne n’existe plus car prolétarisée, il n’y aura plus un chat pour soutenir l’UMPS et tous ces partis bourgeois et bobos occidentaux.

    Mettons des cierges pour qu’une crise majeure nous frappe. Les cathos aussi se sentiraient alors poussés des ailes et se sortiraient le doigt du cul. N’ayant plus à perdre, ils redeviendraient alors ce qu’ils ont cessé d’être : MECHANTS.
    C’est ce qu’il faudrait pour sortir l’Eglise de sa crise. Arrêter d’être de gentilles petites pédales humanistes. C’est possible.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :