Skip to content

Frigide Barjot sur l’Eglise, les médias et la société

1 juin 2010

Vidéo intéressante, à écouter jusqu’au bout! Le réveille d’une ex-libertaire qui revient à la foi et qui tiens un discours intéressant, pouvant toucher une bonne partie des catholiques français éloignée de l’Eglise:

Publicités
15 commentaires leave one →
  1. Gorr permalink
    1 juin 2010 21 h 11 min

    Très bien son discours. Juste une remarque : quand on l’a écoutée pendant 34 minutes, on ne sait pas qui est l’ennemi. Chère conférencière, c’est qui l’ennemi ? QUI ?

    C’est bien beau de parler de différents sujets pendant des heures, de discourir sur le monde qui va mal, l’Eglise qui s’effondre, les catholiques apeurés, les idéologies mauvaises etc etc etc… mais au bout du compte : c’est QUI qu’il faut combattre ?

    Depuis Karl Schmitt on sait que tout groupe se définit selon un rapport ennemi/ami. C’est cela qui fixe l’OBJECTIF dès lors qu’on veut agir sur la société (c’est bien ce que la conférencière souhaite, déjà par le simple fait qu’elle parle devant un public).
    Tout groupe s’identifie comme tel par opposition à ce qui lui est contraire.

    Donc on a beau se lamenter sur :
    – l’influence du libéralisme
    – l’influence du marxisme
    – l’influence des médias
    – l’influence de l’idéologie gay
    – l’avortement
    – etc

    QUI est derrière tout ça ? QUI en est à l’origine ? QUI propage le mal ?
    Ces choses mauvaises ne sont pas tombées du ciel et apparues par hasard comme de la génération spontanée ! Il y a des noms à citer ! Et il vaut mieux se taire plutôt que de parler pour ne rien dire si on oublie de dire le principal !

    Le problème numéro un du catholicisme d’aujourd’hui est son incapacité à désigner l’ennemi – et même son obsession à nier le fait que certains puissent être des ennemis (c’est la théorie frelatée du « tous frères, tous ensemble, tous égaux, peace and love, donnons-nous la main et dansons ensemble » (idéologie JMJ-Taizé-JP2-B16).

    QUI est l’ennemi ?
    – silence radio –

  2. 1 juin 2010 21 h 32 min

    Même si je suis pas d’accord sur tout avec toi, je dois reconnaitre que tu écris avec un certain talent, ce que je constate depuis tout ce temps que je discute avec toi par blog interposé. Dommage que tu ne veuille pas partager ce blog avec moi!

  3. Alexis permalink
    1 juin 2010 22 h 06 min

    Fantastique, après le retour a la foi; le retour a la Foi droite !
    Sinon c’était intéressant, mais comment ne pas parler de l’infiltration maçonnique, ou de qui a propagé certaines idéologies comme l’a dit Gorr ?

  4. 1 juin 2010 22 h 31 min

    Je pense qu’elle en a conscience, puisqu’elle appelle les catholiques à s’organiser en lobby car cette stratégie s’avère payante au vue de ce que certaines communautés (sans nommer la principale) ont pu faire et obtenir.

    Elle est revenue à la foi depuis 3 ans, elle découvre peu à peu la grandeur et la profondeur de la foi catholique, elle revient sans doute du show-biz et de ses travers. Elle a dû voir un certain nombre de chose de l’intérieur, elle n’est pas dupe, et elle va continuer à approfondir ces questions, par la grâce de Dieu.

  5. Gorr permalink
    2 juin 2010 20 h 50 min

    FromDaWu

    Merci pour ta proposition, ça me flatte, mais comme je te l’ai dit : je ne veux pas m’engager et puis ensuite te dire que je n’ai pas le temps (ce qui est vrai). Les fausses promesses, c’est moche.

  6. jipé permalink
    11 juin 2010 7 h 12 min

    Que les femmes se taisent dans les assemblées . Saint Paul.

  7. 11 juin 2010 10 h 51 min

    Les assemblées = les Messes.

    Il ne s’agit pas d’une Messe, et en plus, si les hommes avaient encore un peu de corones, les femmes comme elle aurait peut etre moins besoin d’intervenir!

    Salutations

  8. Fiefienix permalink
    11 juin 2010 13 h 11 min

    Elle je l’aime bien, j’avais déjà constaté que ce jolie bout de femmes avait un discours résolument humain.

    Une fois de plus frère Gorr n’a pas tort, comment combattre si tu ne désignes pas ton ennemi.
    Des cathos comme ça, j’aime.

    Je rêve de voir des moines trainer a la carrure de rugby man dans les bars faf et mettre des branlées aux adorateurs de menhirs ou autres diffamateurs de la religion catho.

    Le cote cucul la praline, bourgeois avec la raie sur le côté est insupportable.

    Gorr/ Peux-tu svp me trouver deux ou trois arguments pour démonter cette phrase debile tu je tends la joue gauche ?

  9. Gorr permalink
    11 juin 2010 13 h 19 min

    « Gorr/ Peux-tu svp me trouver deux ou trois arguments pour démonter cette phrase debile tu je tends la joue gauche ? »

    Argument de la logique :
    si tu tends l’autre joue quand l’ennemi te frappe, tu te feras écrasé.

    Argument de l’honneur:
    si tu tends l’autre joue quand l’ennemi te frappe, tu n’as pas d’honneur, tu es un pédé.

    Argument de la survie:
    si tu tends l’autre joue, tu disparaitras en tant que communauté, groupe, église, etc.

    Argument de l’histoire/nature:
    si tu tends l’autre joue, les autres peuples/races/idéologies te boufferont tout cru

    Argument catholique:
    si Jeanne d’Arc avait tendu l’autre joue, elle ne serait jamais devenue sainte. Au mieux une collabo, au pire une damnée.

    Argument de l’inquisition:
    si l’hérétique tend l’autre joue, brûle-le car il est faible. Si il ne tend pas l’autre joue, brûle-le deux fois plus, car il est fort.

  10. 11 juin 2010 15 h 20 min

    Et l’argument de l’Evangile? Tu l’as oublié, pourtant c’est le seul de la liste qui serait intéressant en premier lieu, le reste viendrait derrière.

    C’est vrai que si tu as creusé la question, si tu connais un texte parlant de ce sujet ou si toi tu veux en écrire un, je le publie sans soucis 😉

  11. Fiefienix permalink
    11 juin 2010 15 h 45 min

    Gorr, c’est tout simplement inspiré de l’Evangile selon les inconnus
    « Jesus2 »

  12. Gorr permalink
    11 juin 2010 16 h 26 min

    « Et l’argument de l’Evangile? »

    L’Evangile ne peut s’opposer à la logique. Ni à la raison. Ni à la Tradition.
    Or les trois enseignent de ne jamais tendre l’autre joue.
    Médite Jeanne d’Arc. Ou Saint Jean Capistrano, le brûleur de j. Ou bien mille autres saints cathos.

    Tendre l’autre joue, c’est l’alibi des bourgeois pour se laisser écraser tout en gardant bonne conscience. C’est anticatholique.

  13. Gorr permalink
    11 juin 2010 16 h 29 min

    Le plus grand danger pour le catholicisme n’est pas ses ennemis, mais les mous et faibles qui le composent et qui trouvent toujours une « justification » évangélique à leur mollesse et à leur faiblesse.

    Le catholicisme, c’est la Sainte Inquisition, c’est une armée en marche, c’est une division panzer qui fonce dans les pleines de Champagne pour libérer la France.

    Le catholicisme, c’est l’inverse de Benoit XVI et JPII. Point par point l’inverse.

  14. 11 juin 2010 23 h 33 min

    Mais Gorr c’est quoi la différence entre Jean-Paul II et Benoît XVI et Pie XI et Jean XXIII par exemple ?

    Tu es sédévacantiste ?

  15. Gorr permalink
    12 juin 2010 9 h 42 min

    « Mais Gorr c’est quoi la différence entre Jean-Paul II et Benoît XVI et Pie XI et Jean XXIII par exemple ? »

    Il faudrait que j’écrive un document de 50 pages pour répondre à cette question. Je ne suis pas sédévac.
    JP2/B16 ont poussé jusqu’à l’absurde la soumission de l’Eglise catholique à la synagogue de satan, au Nouvel Ordre Mondial antichrétien et à la laïcité. Aujourd’hui, ils prient dans les mosquées, nomment des évêques qui inaugurent des mosquées voire cotisent pour leur construction, accueillent des sans-papiers, etc. L’apostasie.

    Il est vrai que Pie XI a été un des papes les plus catastrophiques de l’histoire de l’Eglise :
    1. condamnation conne de l’action française (Pie XII est immédiatement revenu sur cette décision stupide dès son élection en 39), donc du nationalisme français, ce qui a amené la victoire des démocrates chrétiens contre les catholiques enracinés (une des causes du concile V2)
    2. promotion d’ecclésiastiques du même métal, contre des clercs tradis
    3. condamnation des mouvements fascistes européens (=soutien implicite au communisme + libéralisme juifs)
    4. abandon des Christeros en Espagne, massacrés avec la complicité active du vatican et des évêques espagnols = victoire du communisme au mexique

    Tout ça pour dire qu’il y a un fossé entre ces papes de l’abandon, du compromis, de la capitulation perpétuelle, de la destruction de l’europe et du christianisme au profit du nègre et du juif… et ceux d’autrefois : Urbain II, St Pie V, etc.
    L’historien en conclut qu’il y a deux catholicismes antagonistes : l’un qui est combattant, guerrier, enraciné, anti-juif, patriote, qui défend le prochain…. et l’actuel : soumis, féminin, pacifiste, mondialiste, humaniste, antifa, anti-européen, homosexuel, qui défend le lointain.

    L’argument selon lequel « l’époque a changé, donc il faut bien s’adapter » ne tient pas car il est par essence antichrétien et condamné par le Syllabus comme hérésie.

    Donc soit nos ancêtres cathos n’avaient rien compris et toute la tradition s’est plantée jusqu’à aujourd’hui, soit ce sont ces papes actuels qui ne sont plus catholiques car opposés à la tradition. Il n’y pas d’autre possibilité logique si on veut rester cohérent, donc catholique.

    Pour aller au ciel, il faut rejeter tout ce qu’incarnent et disent JPII et B16. Pour rester fidèle à la tradition et à l’exemple de Jeanne d’Arc.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :